Visages bagnolais

ECOLES
Vers 1914Photo 5
Année 1921 : institutrice Mme Tisseyre (mère de G.BONHEUR à son coté)Photo 24
Année 1928 : Institutrice Mlle DejeanPhoto 12
Année 1928 : Institutrice Mlle DejeanPhoto 13
Vers 1930 : institutrice Mlle DejeanPhoto 4
Vers 1930 : institutrice Mlle DejeanPhoto 26
Vers 1930 : Institutrice Mlle DejeanPhoto 8
Année 1930 : Institutrice Mlle DejeanPhoto 14
Année 1947 : Institutrice Mme FabrePhoto 9
Année 1948 : Institutrice Mme FabrePhoto 11
Année 1949Photo 10
Vers 1953Photo 3
Année 1955Photo 15
Année 1956 : Premier groupePhoto 16
Année 1956 : Deuxieme groupePhoto 17
Année 1957Photo 18
Année 1959Photo 19
Année vers 1957 : une fete scolairePhoto 20
Année 1974-1975 : Institutrice Mme MaurelPhoto 28
Année 1975-1976 : Institutrice Mme MaurelPhoto 1
Année 1976-1977 : Institutrice Mme MaurelPhoto 2
Retrouvailles anciens élèves autour de Mme Rose MaurelPhoto Mme Maurel
Année 1977-1978 : Institutrice Mme CostePhoto 25
Année 1981-1982 : Institutrice Mme CostePhoto 32
Année 1982-1983 : Institutrice Mme CostePhoto 7
Année 1983-1984 : Institutrice Mme CostePhoto 29
Année 1984-1985 : Institutrice Mme CostePhoto 30
Année 1986 : Institutrice Mme CostePhoto 27
Retrouvailles anciens élèves autour de Mme Lucette CostePhoto Mme Coste
Année 2009 : regroupement scolaire Photo 21
Année 2010 : regroupement scolaire Photo 22
Année 2011 : regroupement scolaire Photo 6
Année 2012 : regroupement scolaire de Mme Sylvie Blaise et Mme Ingrid Lopez Photo 23
Année 2013 : regroupement scolaire de Mme Sylvie Blaise et Mme Ingrid Lopez Photo 31
Année 2014 : regroupement scolaire de Mme Sylvie Blaise et Mme Ingrid Lopez Photo 33
Année 2015 : regroupement scolaire de Mme Sylvie Blaise et Mme Ingrid Lopez Photo 34

IMAGES D'AUTREFOIS
Il y avait au début des années 1900, un épicier et café (Famille Ouradou), une brodeuse(Marguerite Bastié) (a brodé la nappe de l'autel de l'Eglise), un menuisier (Louis Blanc), un bureau de tabac (Famille Blanc) qui avait pendant plusieurs années le seul téléphone de Bagnoles et qui permettait d'appeler le Docteur de Conques en cas de maladie, et un maréchal-ferrant(Vincent Clément Ouradou)(a fait notamment avec son père la porte de la chapelle Baichère, un ornement derrière l'autel, au-dessus du tabernacle de l'Eglise, l'ancienne passerelle). Le dernier cheval ferré a été Cadet de Mr Léon Bousquet, fin des années 60.
Une photo de la jeunesse Bagnolaise lors de la fête du village et d'un concours de boules de pétanque.
Autre fête du village pour Carnaval : BAGNOLUS. Après avoir promené BAGNOLUS autour du village il était brûlé devant le foyer, la fête du déguisement se terminait par un bon repas convivial.
Un article sur le comité des fêtes crû 1980
Un article sur notre Poétesse : Marcelle
Un autre sur le Conseil Municipal de 1989

Découvrez les Bagnolaises et Bagnolais des années 80

Si la vidéo ne se charge pas automatiquement, cliquez ici.
Le mercredi matin, Mme Marie-Louise PANIS s'occupait du catéchisme. Dans la petite sacristie bon nombre de petits Bagnolais s'entassaient afin d'écouter les bonnes paroles du bon Dieu. Après leur communion les garçons devenaient enfants de coeur, et servaient la messe dite par l'abbé Sirera
C'était un gros travail que de faire le ramassage des ordures ménagères dans le village, le tracto-benne a bien fonctionné dans les mains de Mr Bras et Mr Novi nos employés communaux successifs durant plusieurs années. L'écologie n'était pas encore à la une, et la déchetterie n'existait pas, tout était jeté au même endroit à environ 1 Km du village. Ce site a été enfoui depuis.
Article de presse : Jean-Claude Robinet et sa Cité de Carcassonne en miniature : Document PDF
Mme lucette COSTE, Bagnolaise très impliquée dans la vie de son village a été notre institutrice, a écrit en 1985 'bagnoles d'hier et d'aujourd'hui' dont de larges extraits sont cités dans la page histoire, a été première adjointe, et a longtemps organisé avec son mari Robert, des voyages pour la joie des Bagnolais de tous ages.

Les anciens combattants

Les personnalités
Abbé BAICHERE Edmond né en 1857 à Bagnoles, décédé 1926, curé à Carcassonne, il était professeur de philosophie en retraite. Membre de la Société des arts et Sciences de Carcassonne, il était un spécialiste de l'histoire locale. Il est enterré à Bagnoles dans sa chapelle avec sa famille.
Vous pouvez lire ses notes sur les origines du village de Bagnoles ici : Bulletin de la Société d'études scientifiques de l'Aude / Source: Bibliothèque nationale de France
Ci-après les notes du Curé Francis Gasc (enterré dans l'église de Bagnoles - voir la page HISTOIRE) reprises par E. Baichère ici : Bulletin de la Société d'études scientifiques de l'Aude / Source: Bibliothèque nationale de France
Vous pouvez lire deux de ses articles sur une anecdote de 1921 ici : Bulletin de la Société d'études scientifiques de l'Aude / Source: Bibliothèque nationale de France
Et la suite écrite en 1922 ici : Bulletin de la Société d'études scientifiques de l'Aude / Source: Bibliothèque nationale de France
Ainsi qu'une description de l'Eglise de Bagnoles du 19 mai 1684 suite à une ordonnance de visite de Monseigneur de GRIGNAN ancien évêque de Carcassonne ici :
Mémoires de la Société des arts et des sciences de Carcassonne / Source: Bibliothèque nationale de France
Edmond Henri Marie Joseph BAICHERE né le 26 Avril 1898, décédé le 5 mai 1921, neveu de l'Abbé Baichère, enterré à Bagnoles à 'La Chapelle' tombeau familial de la famille.
Gaston BONHEUR né TESSEYRE, (1913-1980) auteur de «La République nous appelle» et «Soleil oblique», il a été élève de l'école de Bagnoles où sa mère était institutrice de 1920 à 1921. Le collège de Trèbes porte son nom depuis 1979.
Abbé Jean SIRERA a été notre curé de 1947 à 1996, Pierre BONTE lui avait consacré un petit reportage Télévisé en 1988, vous pouvez le voir ou le revoir certainement avec plaisir ici
Si la vidéo ne se charge pas automatiquement, cliquez ici.

Anectodes
Une Publicité du Loto National a été tourné en 1990 à Bagnoles, on peut reconnaître « furtivement » la banquette sur la place du village avec sa cabine téléphonique. PUB A VISUALISER

Bulletin "le lien"
Notre Curé, l'abbé Sirera, gérait l'édition d'un bulletin paroissial des communes où il officiait (Villarzel Bagnoles Malves Villedubert Bouilhonnac). Vous pouvez consulter des extraits ci-dessous de 1965. (naissances mariages décès scolarité une narration sur St Roch à Bagnoles)
L'abbé Sirera, a écrit un hymne Bagnolais dont vous pouvez en apprécier la poésie :
L'abbé Sirera, a aussi écrit quatre livres que vous pouvez retrouver à la bibliothéque de Bagnoles :

Les publications
Pendant plusieurs années lorsque Mr Bras et Mr Novi ont été successivement Garde Municipaux, ils prévenaient les habitants de l'arrivée dans le village des commerçants ambulants, ou de toute autre information municipale, par voie de publication. La musique adéquate résonnait dans toute le village à ce moment là. Quelques titres sont encore dans nos mémoires :
« C'EST CELA LA FRANCE » de Rika Zaraï pour annoncer la réunion du conseil municipal.
« LA DANSE DES CANARDS » pour la réunion du comité des fêtes et MJC.
« MEDITERRANEE » de Tino Rossi pour la poissonnerie de Trèbes
« GUANTANAMERA » de Joe Dassin pour le primeur de Caunes
« ACROPOLIS ADIEU » de Mireille Mathieu pour l'épicier
« PETIT PAPA NOEL » de Tino Rossi pour annoncer la fête de fin d'année des écoles.
« ET VIVA ESPAGNA » de Georgette Plana pour annoncer des ambulants.
« MILLE COLOMBES » de Mireille Mathieu pour les offices religieux.
« L'AMERIQUE  » de Joe Dassin.
Il y avait ceux qui étaient seuls à s'annoncer par une symphonie de klaxon qui partait d'une entrée du village jusqu'à la place : le boucher Fraisse de Villeneuve, le boucher Hortala de Villegly, ainsi que tous les boulangers Ferrand, Blanquier.
Et puis, il passait de temps en temps dans les villages : le pelharot. Un grand sac sur le dos, il faisait le tour du village en criant : "Pelharot, pelharot!" Il achetait des chiffons, peaux de lapins, les enfants en avaient peur. On leur disait : "Si tu n'est pas sage, le pelharot te prendra dans son sac".
Lors d'un décès dans le village, pas de musique, juste un tapotement sur le micro avant l'annonce.
Ainsi allait la communication dans le village.....

La Clamoux
Il est raconté, de mémoire d'anciens Bagnolais, que les habitants de Malves, Bagnoles, Villegly et Villeneuve, montaient à Cabrespine avant l'été, afin de boucher un trou par lequel partait l'eau de la Clamoux et qui était autant de perdu pour les habitants des villages en aval. Cette eau fuirait dans l'Orbiel du temps ou la route de Cabrespine n'était pas encore amménagée.

Salsigne
La mine d'or de Salsigne a créé beaucoup d'emplois et fait vivre bon nombre de familles dans ses alentours, les Bagnolais aussi ont travaillés dans cette mine. La découverte de l'or date de 1892 mais son exploitation a débuté au début du siècle. En juin 1986 la haute cheminée historique a été dynamitée, ci dessous une photo et une vidéo au format Super 8 :

Si la vidéo ne se charge pas automatiquement, cliquez ici.

Ces dernières années
La journée du 25 Mai 2013 intitulée "Made in Bagnoles" a réuni les Bagnolaises et Bagnolais nés entre 1966 et 1980. Journée très agréable de retrouvaille et d'échange de souvenirs d'école et de jeunesse. Mme Lucette Coste notre institutrice était parmi nous, non sans émotion. Cette journée commencée par un apéritif en compagnie des parents munis de quelques photos "d'autrefois", s'est poursuivie par un méchoui, et une soirée improvisée dans notre ancienne boite de nuit, chez Jean. Une pensée amicale pour tous ceux qui n'ont pu etre avec nous, mais c'est promis, ce n'est que partie remise... (Eh Oui ! Assez de photos pour faire deux diaporamas souvenirs)
Si la vidéo ne se charge pas automatiquement, cliquez ici.

Si la vidéo ne se charge pas automatiquement, cliquez ici.

Si la vidéo ne se charge pas automatiquement, cliquez ici.

Si la vidéo ne se charge pas automatiquement, cliquez ici.

Si la vidéo ne se charge pas automatiquement, cliquez ici.

Si la vidéo ne se charge pas automatiquement, cliquez ici.